La Voix du Nord : "Au procès de ses braqueurs, Monique Bouquignaud, la bijoutière de Cambrai, écoute les mensonges et serre les poings" - Mi2 Avocats

La Voix du Nord : « Au procès de ses braqueurs, Monique Bouquignaud, la bijoutière de Cambrai, écoute les mensonges et serre les poings »

La Voix du Nord : « Au procès de ses braqueurs, Monique Bouquignaud, la bijoutière de Cambrai, écoute les mensonges et serre les poings »
20 avril 2016 pierre

On n’a pas entendu Monique Bouquignaud, ce mardi, au procès de ses quatre braqueurs. La bijoutière de Cambrai, attaquée dans son commerce deux ans après que son mari a trouvé la mort de la même manière en 2011, a écouté les quatre jeunes Roumains donner des explications plutôt nébuleuses.

Ils sont difficiles à suivre, ces quatre types. Et patibulaires, aussi. On sent d’abord que l’ambiance entre eux n’est pas à la solidarité. Il faut dire que le dénommé George Calin peut avoir quelque agacement au sujet de Milko Petrovici, assis à l’autre bout du box. Sa compagne, que l’autre accompagnait pour les visites en prison, a eu une aventure avec lui, à cette époque-là. Et ensuite, c’est lui, George Calin, qui a indiqué aux policiers le moyen de retrouver Petrovici…

Bref, la belle camaraderie du temps de leur camp itinérant d’Hénin-Beaumont a volé en éclats. Et puis, il faut ajouter à cela une tendance à la perte de mémoire. Ou à embrouiller tout ce qui a le malheur d’être un peu trop simple. Il faut donc une jolie patience de la présidente Claire le Bonnois pour les écouter l’un après l’autre raconter tout et son contraire. […]

Source

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+email hidden; JavaScript is required