Le Monde du Droit : "MI2 Avocats : interview des fondateurs" - Mi2 Avocats

Le Monde du Droit : « MI2 Avocats : interview des fondateurs »

Le Monde du Droit : « MI2 Avocats : interview des fondateurs »
7 février 2017 pierre

Le Monde du droit a interrogé Thibault de Montbrial et Marie-Laure Ingouf, fondateurs du cabinet MI2 Avocats.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre cabinet ?

MI2 avocats est la fusion des cabinets pénalistes MONTBRIAL AVOCATS (fondé en 1998) et INGOUF AVOCATS (fondé en 2011). Le rapprochement s’est imposé naturellement. Notre collaboration est ancienne, notre ADN commun et nous partageons la même vision de notre exercice professionnel : dynamisme, combativité, pragmatisme, indépendance, entreprenariat, excellence et sens de l’intérêt collectif. MI2 AVOCATS, c’est une équipe étoffée et une alliance de compétences, pour offrir à nos clients un service encore plus haut de gamme et étendu en droit de la responsabilité pénale.

Quel est votre positionnement sur le marché ?

C’est ce que nous avons souhaité résumer dans notre dénomination sociale, au-delà de différents clins d’œil humoristiques qu’on pourra y trouver : les missions difficiles et sensibles ne nous effraient pas ! Nous mettons notre pragmatisme opérationnel, mais aussi notre combativité et quand il le faut un certain courage, au service de la protection des intérêts stratégiques des entreprises et des dirigeants dans des domaines variés. Nous sommes également pionniers sur le sujet de la radicalisation en entreprise grâce à la conjugaison de notre pratique soutenue du droit pénal de l’entreprise et de notre connaissance des problématiques sécuritaires consolidée par notre engagement sans faille autour des questions de sécurité intérieure et dans la lutte anti-terroriste.

Quels sont vos objectifs ?

Moderniser le traitement des dossiers stratégiques des entreprises, en particulier en droit pénal des affaires et des entreprises, porter un regard avant tout pragmatique et opérationnel sur les situations et aider nos clients à anticiper un risque pénal ou à en affronter les conséquences. La matière pénale requiert en soi une grande technicité juridique et une vision procédurale stratégique. Mais au-delà, notre cabinet intègre sans tabous l’ensemble des considérations, juridiques mais également humaines et contextuelles, propres à chaque dossier, afin de proposer au client une stratégie sur mesure (et parfois « out of the box ») dans et hors du prétoire (communication de crise notamment). Nous revendiquons notre pratique ciblée de droit pénal commun (victimes, sécurité, légitime défense, forces de l’ordre), valeur ajoutée pour les entreprises compte tenu des habitudes du terrain développées dans ce cadre.

Source

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+email hidden; JavaScript is required